Loading...

Blog

Les formateurs en Management : une espèce en voie de disparition ?

formation-management

A l’heure de l’explosion annoncée des MOOCS et de la révolution digitale, une question s’impose …

Les traditionnelles formations en management, organisées en mode présentiel, ont-elles encore un avenir ? Et que penser du rôle du formateur ?


L’arrivée d’internet a profondément modifié les voies d’accès à la Connaissance.
Après la transmission orale, le livre a permis une vraie démocratisation du Savoir. Les domaines de la formation et de l’enseignement se distinguaient il y a encore peu de temps par la détention du savoir. Les plus grandes universités mondiales ne cherchaient-elles pas à attirer les meilleurs professeurs et chercheurs ? Ceux qui savaient ? L’ensemble des processus de légitimité étaient d’ailleurs fondé sur la détention et la transmission des connaissances.
Aujourd’hui, le Savoir est immédiatement accessible. Il suffit d’une poignée d’euros via internet pour suivre les cours de prestigieux professeurs, personnages réputés dans leur domaine d’excellence. Si bien que les formateurs en management peuvent se retrouver confronter, en animation, à des stagiaires qui en savent plus qu’eux, qui en connaissent davantage.

Quelle est alors la valeur ajoutée du formateur, si ce n’est plus celle de transmettre un Savoir inaccessible ?

A mon sens, son nouveau rôle s’articule autour de 3 dimensions.

La dimension pédagogique ou l’Art de faciliter le processus d’apprentissage

Le formateur se positionne comme un expert de l’apprentissage. Rompu à une connaissance aigue des différents modes d’acquisition des connaissances, il doit faire preuve de créativité, afin de définir quel sera le meilleur chemin à suivre pour que son public puisse apprendre de manière optimale. Ce rôle d’ingénierie de la formation sera tout aussi prépondérant que le rôle d’animation. Il ne suffira plus d’être bon orateur ou de savoir délivrer des messages brillants pour garantir l’efficacité d’une action de formation et le taux de satisfaction des stagiaires. Il faudra désormais s’assurer que l’apprentissage a permis l’acquisition de nouveaux Savoir, Savoir-Faire & Savoir-Etre durables.

La dimension initiatique ou l’Art de générer du Changement

Même si les postures de formateur et de coach ne se ressemblent pas et ne doivent pas être confondues tant dans leur finalité que dans la manière dont elles s’expriment, le « nouveau formateur » devra intégrer dans son animation les techniques de coaching axées sur les enjeux de transformation personnelle. Sans mélanger les genres, je pense que la demande des prescripteurs et les attentes des stagiaires évolueront avec le souhait de vivre des expériences impactantes en formation. Il y aura un « avant » et un « après ». Même si le formateur est tenu par un programme de formation défini en amont, la connaissance des techniques de transformation individuelle lui permettra de s’autoriser quelques écarts dans une logique de progression significative. Si on s’appuie sur les célèbres travaux de Ned Hermann, le cerveau « cortical droit » faisant la part belle à la découverte, la variété, l’imagination, l’intuition … sera plus fortement stimulé qu’aujourd’hui.

La dimension sur-mesure ou l’Art de proposer des formations personnalisées

Le marché de la formation n’échappera pas à la tendance en matière de consommation qui pousse les producteurs à « customiser » à outrance les biens qu’ils proposent à la vente. Le stagiaire voudra de l’individuel au sein d’un collectif. Tout l’enjeu pour le formateur en management sera de répondre à cette demande en personnalisant au maximum le contenu et l’animation tout en permettant les échanges bénéfiques d’un groupe apprenant. Encore une fois, créativité, audace et enthousiasme permettront de faire la différence, et de proposer au stagiaire un « pas supplémentaire » dans son parcours de formation commencé avant le stage et qui se terminera après le stage. En d’autres termes, comment faire en sorte que cette expérience prenne sa place au sein d’un chemin de croissance. Ce n’est qu’à cette condition que le ROI de la formation sera amélioré. The Right Training at the Right Moment.

Vous l’avez compris, je ne crois pas à l’extinction de cette espèce des « formateurs en management » (sinon, je n’ai plus qu’à envisager une nouvelle reconversion !) mais à de profondes mutations à venir …

Il n'y a pas encore de commentaire, soyez le premier à en laisser un !  


huit × = 64